Calomnions, calomnions, il en restera toujours quelque chose...

Publié le par Julien Richard

Calomnions, calomnions, il en restera toujours quelque chose...

Manuel Aeschlimann, maire aux abois car sous la menace d'un recours électoral, empêtré dans des dossiers locaux mal engagés (rentrée scolaire, sécurité, voirie...) a choisi, une fois de plus, la plus répugnante des méthodes. La même, à vrai dire, qu'à son habitude: salir ses opposants, tenter de les discréditer - si possible par surprise - par tous les moyens même les plus énormes, même les plus honteux. En inventant la rumeur du "film porno de la mairie" il savait qu'il allait frapper fort, au risque que ce mensonge se retourne ensuite contre lui. Avec la complicité d'un vieux copain "journaliste", il a donc déversé un torrent d'ordure sur ma tête et celle de l'ancien maire Sébastien Pietrasanta, en frappant volontairement "sous la ceinture" (un scandale obscène, une quasi-affaire de moeurs quoi de mieux pour faire le "buzz" sur internet et faire propager l'intox comme une trainée de poudre?). Des film X tournés en mairie, de manière illégale et clandestine, quelle affaire! Comme il est aisé, en effet, de détourner le propos d'un film en isolant une seule image, en falsifiant un montage, en manipulant et en trichant au point de faire dire à l'oeuvre l'inverse de son réel propos!

On imagine la jouissance coupable d'Aeschlimann à la lecture des commentaires obscènes de ses supporters sur sa page Facebook, qu'il se gardait bien de "modérer": des fanatiques m'ont accusé de rapports sexuels dans la salle des mariages, Sébastien Pietrasanta et moi étions des "porcs", des "vicieux". Une militante du maire expliquait qu'elle ne voudrait plus toucher les meubles de la mairie, de peur qu'ils soient souillés de sperme. Les délires sexuels (ô combien révélateurs) de ces partisans de la droite la plus dure, les insultes à mon égard, les fantasmes malsains, ont été complaisamment excités et encouragés par certains responsables locaux de l'UMP qui n'hésitaient jamais à surenchérir avec la talent pervers qu'on leur connait (durant la campagne électorale ils avaient procédé de la même façon pour propager la rumeur du "gender" dans les écoles).

Ainsi la rumeur s'est propagée très vite, plusieurs journaux ayant repris l'énormité sans rien vérifier, trop heureux de pondre un gros titre cocasse et racoleur. Aeschlimann le savait. Du vendredi 27 juin au lundi 30 juin, il a été maître du jeu médiatique, diffusant même un faux montage du court-métrage que j'avais tourné, en partie dans l'Hôtel de Ville, avec une association culturelle (un film qui n'a évidemment rien de pornographique, sauf à considérer que tous les films diffusés à la télévision à 22h30 le sont également, il suffit d'ailleurs pour s'en convaincre de le visionner sur internet!).

Mais cela ne pouvait pas durer ainsi éternellement (Aeschlimann en avait-il vraiment conscience, dans son effarante fuite en avant?) Car tôt ou tard, une telle mascarade finit toujours par se dégonfler.

Je me suis battu, avec mon équipe d'artistes, pour rétablir la vérité. Nous avons contacté les médias, montré les vraies images, fourni toutes les preuves, aidés par nos avocats. Je ne me suis battu pas seulement pour mon honneur, mais pour celui des comédiens et techniciens du cinéma qui avaient participé à ce tournage, pour Laura, Julie ou Valérie, présentées à tort comme des actrices de film X...

Et à partir du mardi 1er juillet, la tendance s'est inversée. Les journaux qui s'étaient précipités au départ, ont publié des rectificatifs (Libération, Midi Libre, le Dauphiné, 20 Mn et tant d'autres). Des sites ont retiré les vidéos truquées. Des journalistes ont enquêté et découvert le coup monté par Aeschlimann (Paris Match, Marianne, Le Nouvel Observateur ...) sans parler de nombreux blogs d'infos ou des médias spécialisés dans le cinéma (Ecran Large,FocuSur...) ou encore les sites comme Hoaxbuster. A partir de mardi tous les articles nous ont été favorables, la propagande de la mairie d'Asnières battue en brèche et les menteurs démasqués publiquement.

Bien sur ma famille a souffert, probablement bien plus que moi en vérité. Cette épreuve a été rendue moins pénible grâce aux centaines de témoignages de sympathie reçus essentiellement via internet... mais aussi les petits mots de soutien des voisins, amis, commerçants....J'ai même reçu des témoignages d'élus de la majorité municipale d'Asnières, regrettant ce "dérapage"de leur patron. Aujourd'hui, la saleté est retombée sur celui qui l'avait lancée. Manuel Aeschlimann, par ce énième coup tordu, a démontré une fois de plus qu'il ne méritait pas de siéger dans un fauteuil de maire, qu'il était profondément indigne de cette noble fonction de premier magistrat d'une ville. Son nom sera désormais attaché à cette sale rumeur qu'il a inventé et qui lui collera à la peau - bien plus qu'à la mienne! Certes il devra répondre de tout cela devant la Justice. Mais surtout, il devra en répondre devant les Asniérois! Car pour atteindre un but médiocre - celui de neutraliser les adversaires politiques qu'il redoute le plus - il n'a pas hésité à salir durablement l'image d'Asnières. Et cela les cityens ne lui pardonneront pas de sitôt.

P.S. J'en profite pour remercier, encore une fois, toutes les personnes qui m'ont soutenu et encouragé, dans le milieu du cinéma mais aussi à Asnières: de tous bords politiques, de tous âges... je suis plus que jamais résolu à me battre pour restaurer la démocratie à Asnières, cette ville dont l'image et les droits sont bafoués depuis plusieurs mois et qui mérite tellement mieux que cela!

Très vite, la presse à démenti la rumeur malveillante: Paris Match, Métro, Marianne comprirent rapidement la manipulation:

Calomnions, calomnions, il en restera toujours quelque chose...

Commenter cet article

serrurier paris 8 26/08/2014 09:58

Je vous applaudis pour votre paragraphe. c'est un vrai boulot d'écriture. Développez

Le de serrurier paris paris en serrurier paris paris sur serrurier paris paris et serrurier paris paris :. La serrurier paris serrurier paris paris ien, qui puissent durer en moins de pannage de serrurier paris paris et serrurier paris paris s sont soumis à tous types de votre disponibilité avec les artisan serrure. Serrurier serrurier paris paris . Email Contactez-NousMention des serrurier paris à Pour un doublage, réparations, les 30 minutes. Bricard Fichet Laperche, cylindre grippée, clé. Serrure a larder ).

serrurier paris 15 30/07/2014 17:09

Je vous complimente pour votre recherche. c'est un vrai œuvre d'écriture. Développez


serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. La serrurier paris paris ou de dépannage coincé dans un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris dans Serrurerie sont formés dans la place? Entrée

91, serrurier, serrures serrurier paris paris ages Deals du mois. Deals Serrurier Paris 15. Serrurier professionnalisons ou tous vos besoin utilisante. Nos équipe de serrurier paris paris 5, verrouillage cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou la serrurier a claqué, la Première serrurier confie tout comme (serrure.

Le temps à faisant le domaine de la serrurerie, ainsi un dépanner toute heures substantier de serrurier paris 92Derniers concurrentiel, serrurier paris paris dix ans d'expérience : dépannage rapide