Les efforts du service Communication récompensés.

Publié le par J Richard

Le magazine municipal a été distingué au dernier Congrès de l'AMIF (Association des Maires d'Ile-de-France). Un jury de toutes tendances politiques, présidé par un maire UMP, a décerné le premier prix de la direction éditoriale à ASNIERES INFOS dans la catégorie des villes de plus de 20 000 habitants. 90 villes participaient à ce concours. Cette distinction vient couronner le travail du service Communication de la mairie d'Asnières, qui réalise chaque mois un magazine moderne, informatif, au contenu riche et varié, faisant la part belle aux Asniérois et à leurs initiatives.

Au dernier conseil municipal, nos adversaires (au premier rang desquels le couple Aeschlimann) vociférait contre ce magazine, un torchon propagandiste digne des plus sinistres dictatures, selon eux... quel décalage!

 

Image 124

ARTICLE DU "PARISIEN"

Un bon point pour « Asnières Infos », le magazine municipal de la ville d’Asnières, accusé par l’opposition — à tort, pourront désormais rétorquer ses défenseurs — d’être un outil de propagande municipale. Le magazine en question a reçu hier, au Parc floral de Vincennes, le prix de la direction éditoriale lors du  de la presse municipale qui récompense les meilleurs magazines et bulletins municipaux des collectivités d’Ile-de-.

Le prix de la direction éditoriale concerne le contenu rédactionnel du magazine et prend en compte la charte verbale, le ton, l’angle et le style rédactionnel. Critère disqualifiant : la mise en avant trop prononcée du maire ! Avec une équipe de 4 personnes (2 journalistes, 1 photographe, 1maquettiste), « Asnières Infos » a décroché la première place et remporté…une belle coupe.

Commenter cet article

benaek 09/06/2010 14:12



Quand il s'agis de l'opposition ont vois information de suite la différence et vous parlez de polémique???????


Ce mardi 8 juin, le tribunal correctionnel de Nanterre (14ème chambre) a condamné le Directeur de publication d’Asnières Infos édité par la Mairie d’Asnières.


Il s’agit d’une condamnation correctionnelle pour refus d’insertion d’un droit de réponse.


Les faits : un article paru dans Asnières Infos -il y a quelques mois- mettait en cause la gestion de Manuel AESCHLIMANN. Ce dernier avait demandé à exercer son droit de réponse, un droit
consacré par la loi de 1881 sur le droit de la Presse.


Refus de la mairie.


Aujourd’hui, le tribunal correctionnel a condamné le Directeur de publication à 1000 euros d’amende, 1500 euros de dommages et intérêts et à la publication du droit de réponse et du jugement dans
le prochain numéro du magazine municipal sous astreinte de 3000 euros par numéro non publié. Le Directeur de la publication peut faire appel de ce jugement.



benaek 27/05/2010 16:42



bizarre que pour une nouvelle democratie a Asnieres ont nr trouve pas cette arcticle


Le Maire d’Asnières, Sébastien Pietrasanta, vient d’être condamné par le tribunal administratif de Versailles pour avoir violé le droit d’expression des élus minoritaires.


 


 


 


Dans un jugement en date du 27 mai 2010, le tribunal, qui a suivi les conclusions de son rapporteur public, a estimé que le Maire avait méconnu le droit d’expression que les élus minoritaires
tirent de l’article L.2121-27-1 du code général des collectivités territoriales.


En effet, dans un compte-rendu de mandat de plusieurs pages qu’il avait fait publier en 2009 et distribuer à tous les Asniérois sur fonds municipaux, Sébastien Pietrasanta n’avait pas réservé
d’espace à l’expression des élus minoritaires, alors que la loi l’y obligeait.


Sébastien Pietrasanta, qui se fait souvent le chantre de la démocratie locale et du respect du droit de l’opposition, est donc condamné.



J Richard 09/06/2010 12:41



 Asnières infos n'a pas vocation à publier tous les faits divers, condamnations ou polémiques survenant dans la commune. Le magazine ne publie pas d'articles sur les affaires judiciaires en
cours visant le député, il n'a pas publié non plus cette condamnation de la Ville...l'équipe rédactionnelle préfère se concentrer sur les infos intéressant réellement les lecteurs et non les
querelles partisanes qui sont trop nombreuses à Asnières. Je sais bien que vous vous complaisez dans cette ambiance de guerre civile permanente mais si vous saviez  ce que les Asniérois
pensent de cela, vous seriez désagréablement surpris cher Monsieur. Sur le fond, en effet, nous n'avions pas publié de tribunes politiques dans notre première brochure de bilan de mandat car nous
pensions que la loi ne nous l'imposait pas. Mais la jurisprudence a évolué et cette année, vous noterez que nous avons réservé une place pour les tribunes partisanes dans la brochure 2010 (nous
n'avons pas attendu la décision du tribunal administratif pour le faire). Il en sera de même les années suivantes, comme prévu dans notre nouveau réglement intérieur du conseil municipal.
Ensuite, polémiquez comme bon vous semble, les Asniérois apprécieront...