Le gouvernement met fin au "busing"

Publié le par J Richard

Depuis 2008, Asnières expérimentait le "busing", mis en place dans le cadre du plan gouvernemental Espoirs Banlieues. L'objectif était de scolariser des enfants issus de quartiers populaires dans des établissements de centre-ville. Deux écoles asniéroises participaient à ce dispositif ambitieux, censé promouvoir la mixité sociale: l'Ecole Descartes A (dont je suis le représentant de la municipalité au conseil d 'école) et l'école Jean d'Ormesson. Avec des résultats plutôt positifs. Pour l'anecdote, au début de l'expérience le maire S.Pietrasanta nous confiait que l'expérience serait déjà bénéfique si les enfants des différents quartiers s'invitaient à leurs gouters d'anniversaires, or ce fut le cas! Un vrai lien avait été créé entre enfants de milieux différents, un vrai désir de vivre ensemble commençait à être perceptible.

Surtout, le dispositif avait permis de créer des pôles d'Excellence dans plusieurs écoles des Hauts d'Asnières: une classe théâtre à l'école Poincarré, une classe orchestre à l'école Descartes A et deux classes bilingues à l'école Descartes B. Depuis cette rentrée, des classes bilangues ont été ouvertes dans les écoles maternelles Mourinoux et Descartes.

Mais le gouvernement a décidé d'interrompre l'expérience, adieu les financements! Plus d' "Espoirs" pour les "Banlieues"! Pour continuer, la Ville devra financer tout elle-même. Belle façon de récompenser Asnières, qui avait désiré être pilote de l'opération et avait, pour cela, reçu le ministre de la Ville. Un beau gâchis...

 

Image 124 La classe orchestre à la Une du magazine municipal, financée par le "busing" dans le cadre du Pôle d'excellence... 

Commenter cet article