Démocratie et information

Publié le par J Richard

Image 124Dans mon dernier billet, j'adressais mes félicitations à l'équipe de journalistes d'Asnières Infos, le magazine ayant remporté le Prix de la Presse Municipale décerné par un jury comprenant des maires de toutes tendances politiques (avec à sa tête un maire UMP). 90 villes participaient à cette compétition très disputée. Asnières Infos a gagné notamment pour la qualité de ses articles et le ton non partisan, non propagandiste, de ses textes. 

Paradoxalement, le numéro d'octobre qui avait suscité les louanges de ce jury s'est retrouvé - à ma grande surprise- au centre d'une polémique menée par le Député et d'une action devant le tribunal correctionnel. En effet, le député et ex-maire avait désapprouvé notre dossier sur l'endettement d'Asnières et la dette toxique que nous subissons. Je ne reviens pas sur ce phénomène financier, je rappellerais juste qu'Asnières compte parmi les collectivités les plus touchées en France au même titre que St Etienne ou la Seine St Denis, du fait de la politique imprudente de nos prédécesseurs.

L'augmentation de notre fiscalité en 2009 étant pour bonne partie due à l'endettement d'Asnières, il me paraissait normal de consacrer un dossier d'explication à la dette, reprenant les analyses du cabinet d'expert financier qui conseille la Ville et les préconisations de la Chambre Régionale des Comptes. Ce dossier rédigé par nos journalistes paraissait incontestable et d'ailleurs, M.Aeschlimann ne l'a pas réellement contesté sur le fond, mais il nous a envoyé néanmoins un long "droit de réponse" dont la publication m'a semblé inopportune en raison de son contenu et de sa longueur (une page entière).

Hier le tribunal lui a néanmoins donné raison en première instance en ordonnant la publication de cette page de "droit de réponse", ce qui aura pour effet de supprimer l'une des rubriques habituelles du magazine dans son prochain numéro. Nous avons fait appel immédiatement. 

Notez bien, au passage, que contrairement à ce que laisse entendre aujourd'hui M.Aeschlimann, le tribunal n'a nullement donné raison à l'ex-maire sur le fond du dossier financier, ni même sur la soi-disante "censure permanente" que subirait ce Monsieur, comme il le prétend. Le tribunal a aussi débouté M.Aeschlimann de sa demande de 20 000 euros de dommages et intérêts qu'il me demandait de lui verser, en tant que directeur de publication d'Asnières Infos (oui, vous avez bien lu).

Chers lecteurs, vous devez savoir deux choses:

1- nous avons bien l'intention de continuer d'informer les Asniérois sur tous les sujets, y compris financiers car il est primordial d'être transparents sur cette question

2- nous avons bien l'intention de poursuivre la modernisation de notre démocratie locale en continuant à nous montrer exemplaires sur l'expression de l'opposition (séances du conseil municipal, commissions, publications, internet...), comme nous nous y étions engagés lors de notre élection. 

Commenter cet article

titi 09/09/2010 14:15



Aeschlimann est un procédurier (cest son métier), il est habile et beau parleur... il a peut etre su convaincre un juge mais rassurez vous, il ne pourra pas convaincre à nouveau les électeurs
asniérois de voter pour lui et sa bande! Continuez à agir pour notre ville  et ne vous abaissez pas à répondre aux provocations diverses et variées du couple Aeschlimann, les habitants
vous en seront reconnaissants.



benaek 10/06/2010 16:23



Démocratie et information?


 


depuis 2008 vous utilise ce mots, mais unique dans un seul sens? quand ses les autres cela devient de la polemique, vous avez une certaine conscentition de la démocraie