Déchenoix, la caricature

Publié le par J Richard

Mon précédent article portait sur la démagogie en politique. Il faut croire que C.Déchenoix m'a lu et a décidé, par défi, de battre son propre record.

En effet, ce Monsieur est bien parti pour égaler, voire dépasser son ancien mentor et actuel ennemi juré Manuel Aeschlimann. L'ex-maire d'Asnières, actuellement frappé d'inéligibilité (mais néanmoins en campagne électorale permanente) maître jusqu'alors incontesté de la propagation de rumeurs et de la déformation des faits et chiffres, a en effet formé jadis le jeune Déchenoix et lui a appris de solides principes tels que : "un mensonge, plus c'est gros, plus ça passe!", "ne recule devant aucun argument car peu d'électeurs iront vérifier tes affirmations" ou encore "à force de répéter le même bobard tract après tract, certains électeurs finiront par y croire".

Ces généreux principes sont magistralement appliqués dans le dernier journal de C.Déchenoix, un luxueux document de 6 pages qui s'ajoute aux nombreux précédents (le budget de M.Duchénoix semble illimité, aurait-on enfin retrouvé le gagnant de la super cagnotte de l'Euromillion?)

 

Asnieres-sur-Seine-20130327-00295.jpg

A l'UMP, les enfants font de la politique et se présentent aux élections...

 

Tout autour d'une photo où ce Monsieur pose en compagnie de futurs co-listiers, dont plusieurs enfants (quand MM. Aeschlimann et Déchenoix comprendront-ils qu'il est choquant de faire faire de la politique, publiquement, à des enfants de moins de dix ans??) s'étalent de nombreux paragraphes où M.Déchenoix se répand en discours creux, formules toutes faites... et surtout bobards savoureux!

Déchenoix commence par décrire Asnières telle le Titanic: une ville triste, sans attrait, où rien ne se passe. Etrange, car cela contraste avec le sentiment de la population, qui constate des chantiers dans tous les quartiers et une certaine animation.

 

Asnières, une ville "où tout irait mal"...

 

Mais Déchenoix y tient: Asnières va mal. Pour preuve il cite les guerre de gangs (il doit confondre avec Marseille), l'insuffisance des transports (notre ville est pourtant l'une des mieux loties du département avec gare SNCF, nouvelles stations de métro, bus, nouveau tramway, autoroute etc...sans oublier le nouveau service Autolib, les pistes cyclables etc ) il dénonce  l'inaction de la mairie en matière de stationnement (M.Déchenoix avait pourtant été incapable de construire le moindre parking alors que nous en avons bâtis plusieurs...) il dénonce aussi l'endettement de la ville...que l'on doit précisément à l'ancienne équipe UMP dont Déchenoix était l'un des principaux membres! 

Impossible de lister toutes les contre-vérités, je choisirai d'insister sur deux passages particulièrement mensongers.

En matière de fiscalité, il écrit: "Depuis 2008 les impôts succèdent aux impôts..." et parle de "matraquage fiscal". Or il n'y a eu qu'une seule hausse du taux communal, de 17% (rappelons que l'ancienne équipe de MM Aeschlimann et Déchenoix avaient augmenté les impôts dans des proportions similaires), et depuis les taux sont demeurés stables. La fiscalité d'Asnières est dans la moyenne des villes de la région, il est donc mensonger de parler de matraquage...mais le terme est si pratique pour effrayer le contribuable !

 

Déchenoix cible J.Fischer

 

Mais le passage le plus choquant est bien celui sur l'urbanisme. où M.Déchenoix écrit: "le bétonnage amène volontairement une misère venue hors d'Asnières".. De quels "miséreux" parle-t-il? Quels sont ces mendiants qui viendraient s'installer sur Asnières, au prix où est l'immobilier sur le secteur on imagine mal des hordes de gueux envahir nos quartiers. L'image est faite pour effrayer, mais quel mépris pour les familles (issues des classes moyennes ou classes moyennes supérieures) qui en effet, venues de Paris pour la plupart, s'installent dans les nouveaux quartiers et apprécient Asnières - "une ville où il fait bon vivre" comme ils disent souvent - ...  

Une pique contre l'actuelle première adjointe divers-droite en charge de l'urbanisme, qui ne correspond en rien à la réalité. M.Déchenoix prouve surtout sa déconnexion totale avec la ville dans laquelle il prétend habiter et ses réalités quotidiennes.

Lui qui a si souvent prouvé son inutilité comme conseiller général fantôme du canton sud, lui qui s'est couvert de ridicule récemment en votant contre un cinquième collège à Asnières après avoir promis qu'il défendrait le projet au Conseil général...

M.Déchenoix prouve en tous cas qu'à part son ambition personnelle, il n'a vraiment rien de sérieux à proposer aux Asniérois.

 

P.S: Discussion surprenante sur le marché des Victoires avec des personnes se disant sympathisantes du candidat Déchenoix, à propos du 5eme collège: "C'est scandaleux Monsieur, le PS fait de la désinformation, car Monsieur Déchenoix a bien un projet pour le 5eme collège, mais ce ne sera pas dans le quartier Grésillon!". Je demande en quoi consiste ce mystérieux projet dont personne n'est au courant... "Je ne peux rien dire mais je connais la question, M.Déchenoix y travaille avec le conseil général, c'est un projet alternatif qu'il révélera bientôt..." Ah? Je suis resté sans voix devant cette affirmation surprenante, d'une famille que je ne connais pas mais qui se prétend proche du conseiller général. Un projet-mystère dont ni l'Education Nationale ni la Ville serait au courant, ça sent quand même sérieusement l'intox ça aussi!

Commenter cet article

BOYER 29/03/2013 17:15


Votre réponse me laisse dubitatif et insastifait. Vous ne répondez pas à mon propos. Chargé de la communication je m'attendais à autre chose ! Le centre Y Noah faisant un vernissage le 9/4,
 de travaux de dessin, j'espere vous y rencontrer ainsi que Mr le Maire, nous pourrons constater ensemble la saleté environnante, et donc l'abandon de l'entretien du quartier

BOYER 28/03/2013 23:12


Il ya certes des chantiers, mais pas dans le quartier des grésillons, quartier ABANDONNE, malgre de tres forts impots, la valeur de nos appartements ne fait que baisser ! et je vous invite à voir
la façade de la mairie annexe et de la saleté environnante.

J Richard 28/03/2013 23:24



Vous avez en grande partie raison mais il y a tout de même eu des travaux de voirie incluant des pistes cyclables, par ailleurs des transformations auront lieu dans le cadre des ZAC qui
bordent, comme vous le savez l'avenue des Grésillons. Mais ce secteur, limitrophe avec Gennevilliers, a été laissé à l'abandon durant des décennies, il y a encore beaucoup à
faire je vous l'accorde volontiers.