Nouvelles élections municipales !

Publié le par Julien Richard

Nouvelles élections municipales !

La Justice a annulé l'élection de Manuel Aeschlimann, suite au recours déposé par S.Pietrasanta. Déjà, il y a quelques mois, le Tribunal Administratif avait relevé des manoeuvres "regrettables" ayant favorisé la liste Aeschlimann, sans pour autant prononcer l'annulation du scrutin. Cette décision avait créé la surprise d'autant que la presse avait révélé que le juge du T.A. était un ex-élu UMP et à ce titre, pouvait être suspecté d'un manque d'impartialité, l'affaire avait été signalée au Ministère de la Justice. Il avait donc été décidé de faire Appel auprès de la plus haute juridiction de France.

Le 11 mai, le Conseil d'Etat décidait d'annuler l'élection de M.Aeschlimann après avoir étudié et vérifié les nombreux témoignages d'électeurs, de présidents de bureaux de vote et de personnels municipaux ainsi que les rapports de police fournis (précisons que l'un des rapports, rédigé par un policier indiquait qu'il n'avait pas constaté d'anomalie lors de son intervention, mais la Justice n'a pas retenu ce rapport comme suffisamment crédible). En effet, il a été avéré que des pressions avaient été exercées aux abords des bureaux de vote des Hauts d'Asnières durant le dimanche du second tour, ayant favorisé la liste Aeschlimann. Ce dernier a échappé de justesse à l'inéligibilité, car les juges ont estimé qu'ils n'avaient pas de preuve formelle que ces irrégularités aient été commises par M.Aeschlimann lui-même.

Immédiatement notre ville a été mise sous tutelle du Préfet, une décision exceptionnelle. Furieux de cette annulation, M.Aeschlimann et ses partisans chassés de la mairie ont prétendu que tout cela résultait d'un vaste complot du PS et de Mme Taubira, un argument à la fois grotesque et scandaleux. Les 14 et 21 juin, les Asniérois sont donc appelés à revoter et saisiront certainement la chance de mettre fin au "système Aeschlimann" qui a causé tant de préjudices à notre ville. Le Front Démocrate interviendra bien évidemment tout au long de la campagne électorale.

Commenter cet article